[SCRUM WEEK] Dans la peau d'un Scrum Master

[SCRUM WEEK] Dans la peau d'un Scrum Master

Publié le : 21/08/2017

RG System lance sa Scrum Week et met à l'honneur notre Team Scrum pendant 1 semaine ! Nous vous proposons de découvrir chaque jour un de nos acteurs Scrum au sein de RG System, et on continue en ce lundi avec Benoit, notre Scrum Master !
 

Bonjour Benoit ! Qui es-tu ?

Bonjour ! Je suis Benoit BOIVIN, développeur web chez RG System depuis 3 ans. Je travaille au développement logiciel pour contribuer à l’avancement du produit, et j’ai aussi la casquette de Scrum Master depuis 2 ans.
 

Comment es-tu devenu Scrum Master ?

Quand je suis arrivé dans l’entreprise, il y avait déjà une organisation Scrum et un Scrum Master, qui depuis est parti sur une autre aventure. Après son départ, il n’y avait plus de Scrum Master et on a vécu une période où un roulement s’est mis en place pour que chaque développeur ait à tour de rôle la casquette Scrum Master. Il s’est avéré que ce n’était pas fonctionnel car chacun abordait la position différemment. C’est à ce moment-là que j’ai proposé de prendre cette casquette, en plus de mon travail de développeur. C’est une particularité chez RG System, qui est une petite structure, et où le Scrum Master est également développeur contrairement aux grandes entreprises où Scrum Master peut être un métier à part entière. Je n’ai pas suivi de formation spécifique, je me suis simplement documenté sur la méthode, mais comme l’ensemble de l’équipe y était déjà sensibilisée, prendre ce rôle a été plus facile.
 

Peux-tu définir la fonction de Scrum Master ?

Avant toute chose, il faut parler d’Agilité. Etre agile c’est être capable de mettre en place et d’adopter des processus plus flexibles et une productivité en flux tendu, à l’inverse des processus lourds et rigides. L’Agilité permet notamment de s’adapter et de faciliter le suivi des évolutions des demandes clients. Le Scrum est une méthode de travail issue de l’Agilité mise en place à l’origine pour le développement informatique, même si elle se démocratise auprès de la gestion de projet en général. C’est une des applications de l’Agilité qui permet d’aborder un projet en termes de sprint, en itérations temporellement limitées, au lieu de considérer ce projet en année ou d’y mettre fin sans aucune évolution derrière. Le Scrum Master doit avoir de bonnes connaissances informatiques mais il est surtout garant du bon déroulement du projet. Pour ce faire, il assure la communication au sein de l’équipe de développement entre les développeurs, mais également au sein de l’entreprise avec les autres services. Il s’engage lui et son équipe sur le rendu final à chaque fin de sprint afin de récolter le feedback du Client et son niveau de satisfaction. Il maintient en ordre la boucle de conception, production, validation.
 

En tant que Scrum Master, quels sont tes objectifs ?

Je m’assure que l’équipe fonctionne, que le développement suive son cours, que tout le monde ait toutes les clés en main pour achever au mieux ses stories. De manière générale mon objectif est que le sprint soit réussi par un travail de qualité. Je garde le cap et rappelle à l’équipe notre enjeu : satisfaire les besoins clients.
 

Quel est ton rôle au quotidien ?

Je vais commencer par résumer un sprint chez RG System. Il dure en tout 2 semaines et est organisé en plusieurs phases. Tout d’abord, Arnaud le Product Owner, récolte les besoins des clients qu’il transforme en stories, qu’il priorise et qu’il nous présente lors de la conception. Les développeurs découpent les stories en tâches de travail, le Scrum Master veillant bien au fait que chaque tâche de travail soit réalisable. C’est ici que le Scrum Master participe à l’engagement de l’équipe à réaliser l’ensemble des stories. Les développeurs estiment donc ce qu’ils sont capables de produire sur le sprint, ce qui implique une certaine confiance de la part du reste de l’entreprise et une très grande responsabilité de la part de l’équipe de développement. Grâce à cette méthode, il y a toujours des projets sur lesquels travailler, et en tant que Scrum Master, j’exige une charge de travail soutenue mais soutenable.

Une fois l’engagement fait, le sprint est lancé. Tous les matins, une réunion nommée Daily Scrum a lieu. L’équipe de développement est réunie debout devant le Scrum Board et chacun explique ce qu’il a fait la veille et ce qu’il s’apprête à faire aujourd’hui, les problèmes rencontrés, et les solutions envisagées. Ici je jauge l’avancée de l’équipe et s’il y a des imprévus dans la production. Dans le cas où un sprint ne se passe pas comme prévu et où les développeurs ne parviennent pas à achever leur stories, je prends le contrôle pour découvrir d’où vient le problème et quelle solution nous pouvons apporter. Le Scrum Board est une représentation visuelle de l’avancée du travail sur le sprint. N’importe qui dans l’entreprise y a accès et peut comprendre ce qu’il y est affiché. Le concept est d’avancer les taches en cours sur chaque ligne de story, ce qui permet de suivre le processus de manière visuelle, et pour moi de savoir qui fait quoi et quand. Le but n’est pas de contrôler le travail des développeurs mais de savoir où nous en sommes sur le sprint, ce qui a été fait, ce qui est bloquant, ce qui est validé et surtout d’identifier les stories qui ne pourrons pas être achevées durant le sprint, et donc de prendre la décision de les arrêter et de les sortir. Ainsi, on préfère arrêter 2 stories et en avoir 2 réussies plutôt que 4 à moitié réalisées.
À la fin du sprint, une fois que tout le monde a fini son travail, chaque code produit est testé et validé par le Product Owner. Ce moment permet à tout le monde de prendre de la hauteur, de sortir du code, et de se demander « est-ce que fonctionnellement c’est ce qu’on voulait et surtout est-ce que cela répond aux besoins du client ?».

Une fois que les stories sont validées, je les présente avec le Product Owner à l’ensemble des autres services de l’entreprise en revue de sprint. C’est un moment très important du Scrum qui me tient à cœur car l’équipe de développeurs présente ce qu’elle a produit. C’est un super moyen pour impliquer les équipes des autres pôles et les informer des nouvelles avancées qu’ils vont à leur tour marketer, commercialiser et supporter.

Enfin, le sprint se termine sur la rétrospective où mon rôle de Scrum Master prend tout son sens. C’est le moment où on laisse le code de côté et où on parle de ce qu’on a fait les deux dernières semaines. On y évoque les raisons pour lesquelles le sprint s’est bien déroulé ou pas, et quelles sont les actions que nous pouvons mettre en place dans les cas où le sprint se soit mal passé. C’est là où je dois prendre le plus de recul afin de rédiger le plan d’action pour le sprint prochain, en y mentionnant les bonnes pratiques à prendre et les mauvaises à éviter.
 

Comment être un Scrum Master au top chez RG System ?

L’équipe RG System est hyper fonctionnelle : tout le monde a l’esprit Scrum et c’est pour cela que mon rôle est très naturel. L’humain est au cœur de RG. Un développeur qui est bien dans son code est bien dans ses chaussures. Et un développeur qui n’est pas à l’aise fournira du mauvais code ! Sur ces principes humains, j’assure une communication et un bon échange constant dans l’équipe. J’exige également que le Scrum Board soit accessible à l’ensemble de l’entreprise. Ainsi, tout le monde a une vue sur ce qui a été engagé et où en est le développement. Je fais aussi la démarche d’aller chercher les éléments nécessaires auprès des différents services pour garantir que le code fourni soit conforme aux attentes clients. De plus, je formalise tous les échanges avec les autres services. Grâce à la disponibilité de chacun, la compréhension du système Scrum et la volonté d’avancer ensemble, je suis en mesure de découvrir tous les éléments dont les développeurs ont besoin très rapidement afin de produire les fonctionnalités dans les délais du sprint. Le fait de posséder deux casquettes, développeur et Scrum Master, me rend parfois schizophrènes : si je vois que mon propre travail de développeur ne fonctionne pas, alors en tant que Scrum Master je dois décider d’abandonner mes stories ! C’est délicat de sortir du code au quotidien, mais ma volonté d’optimiser le fonctionnement me permet de protéger l’équipe de développement à mon échelle.
 

Cet article vous a plu ? Découvrez dès demain les autres posts dédiés aux autres rôles Scrum au sein de RG System ! 

Pour aller plus loin :
Le métier de Scrum Master dans une grande entreprise : http://www.blogdumoderateur.com/scrum-master-capgemini/
La double casquette vue par une homologue : http://www.blogdumoderateur.com/developpeur-scrum-master-capgemini/

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Ce site utilise des "cookies" pour effectuer de la mesure d’audience, ne nécessitant pas de consentement préalable, en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vos données personnelles ne sont pas collectées et ces cookies ne représentent aucun danger pour votre équipement.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations Moins d'informations
Les cookies sont des fichiers textes utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site n’utilise que des cookies d'identification, d'authentification, d’analyse de mesure d'audience ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez cependant vous opposer à la mise en place de ces cookies en désactivant cette option dans les paramètres de votre navigateur.
Nous vous invitons à consulter les instructions de votre navigateur à cet effet et vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
J'ai compris